dans

La ville de La Baule lance sa propre place de marché

Depuis le premier confinement, les CCI et La Poste tentent de développer la plateforme MaVilleMonShopping dans toute la France pour aider les commerçants à développer leurs ventes sur Internet. Cependant, la ville de La Baule ne retient pas cette plate-forme et préfère se lancer dans la création de sa propre place de marché.

Laurence Briand, adjointe à l’attractivité et au développement économique, souligne que l’accompagnement des commerçants sur Internet est une priorité. Elle a mis au point, avec les services de la ville, un cahier des charges pour que la plate-forme apporte une « expérience client » de haut niveau : « Nous avons pour objectif d’être opérationnels avant la mi-décembre avec une trentaine de commerçants baulois. » En attendant, une campagne de communication va être lancée pour inciter les consommateurs à patienter pour acheter leurs cadeaux sur la future plate-forme 100 % bauloise. Laurence Briand mise sur le civisme des consommateurs : « Demain, vous ne reconnaitrez plus La Baule si tout le monde va sur Amazon ! »

Les frais techniques sont entièrement pris en charge par la ville de La Baule et l’hébergement sera offert aux commerçants pendant un an. Des recrutements sont en cours pour que chaque commerçant soit accompagné dans la mise en ligne des produits sur cette future plate-forme. La ville veut avancer rapidement et Laurence Briand demande aux professionnels de prendre contact avec le service commerce pour rejoindre cette plate-forme et elle demande également au Baulois de faire preuve de patience pendant quelques semaines, car, se précipiter sur Amazon pour acheter ses cadeaux serait un mauvais coup pour l’avenir de la station.

3+

Écrit par admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pornichet : la restauration scolaire fermée en raison d’un cas de Covid-19

Guérande lance le Café Conf’iné des commerçants